samedi 9 juin 2018

Motiver ses troupes


J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé. Et nous, les Apôtres, animés de cette même foi, nous croyons, nous aussi, et c’est pourquoi nous parlons. (2 Corinthiens 4, 13)
 
Il n’est pas rare que dans un bon film hollywoodien, le personnage principal fasse un discours mémorable pour motiver et rassembler la foule afin de surmonter les épreuves et aller de l’avant. Même si nous pouvons deviner la suite, cela est émouvant. Nous disons alors que c’est organisé avec le « gars des vues ».
 
Dans la lettre de Paul aux Corinthiens, Paul est un peu comme un héros. Il se fait persuasif, rassembleur, convaincant. Son discours se veut rassurant et tourné vers l’espérance. En effet, ses propos sont imagés et il veut donner de l’espoir aux Corinthiens: “... nous ne perdons pas courage, et même si en nous l’homme extérieur va vers sa ruine, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour.” L’intérieur de l’humain, c’est l’âme, c’est son cœur. C’est pourquoi Paul parle de l’abondance de la grâce de Dieu pour l’humanité. 
 
La deuxième lecture de ce dimanche, tout comme le psaume, nous invite à garder toujours espoir devant les embûches de la vie, devant les difficultés rencontrées. Dieu est à l’œuvre pour notre bonheur, ici et maintenant, comme dans la vie après la mort. L’espérance est donc au centre de l’annonce du message de Jésus. Oui près de lui est l’amour, près de lui abonde la miséricorde, le pardon, la paix et le bonheur.
 
René Laprise
Diacre permanent
(Ce texte a été publié dans la chronique Échos de la Parole de l'Office de catéchèse du Québec)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bonjour Monseigneur Roger Ebacher,
Motiver ses troupes est un beau message d'espérance et qui nous porte à réfléchir sur un autre de vos textes intitulé "Réfugiés " paru dans le Prions du 6 mai dernier.

A ce dernier texte, là où vous nous amener à mieux accueillir ces personnes qui ont tout quitté pour espérer mieux. Vous soulevez les "causes" de leur départ pour chez nous, la violence, la pauvreté, les inégalités, les guerres etc., mais ces évènements ne sont-ils pas plutôt des conséquences de nos actes envers ces personnes plutôt que des causes? Qu'est-ce qui cause la pauvreté, la violence etc., ?

Les causes qui souvent ne sont pas nommées, peut-être à cause de la peur, ne sont-elles pas davantage la corruption, les paradis fiscaux, les profits alléchants du pétrole, le commerce humain. ....des femmes, la vente d'armement etc.,?

Je crois qu'il faudrait regarder en amont de ce que nos médias décrivent pour voir ce qui, les causes, qui créent des personnes démunies et réfugiées .

Très cordialement et solidairement une belle journée

Normand Calvé
normand.calve@videotron.ca